Avertir le modérateur

Le Grand Mariage : une coutume importante aux Comores

Dans toutes les sociétés, le mariage demeure une cérémonie largement influencée par les tenants de la coutume. Sur l'archipel des Comores également, les peuples ont consacré le mariage comme un rite incontournable consacrant les statuts des hommes et des femmes. Mais son déroulement et ses implications financières sont sujets à controverse, si bien qu'il est devenu un point de clivage intergénérationnel qui interpelle au-delà des frontières comoriennes. Allons à la découverte d'une coutume particulièrement codifiée !

Le ‘'Anda'', une cérémonie coutumière ostentatoire

C'est vers la fin du XVIIIe siècle que le ‘'Grand mariage'' comorien ou ‘'anda'' est devenu l'un des grands de la culture de l'archipel. Depuis, il a toujours été l'occasion pour les familles de se rassembler, de renforcer les liens qui les unissent. Le Grand Mariage dure neuf jours consécutifs pendant lesquels se succèdent rites, prières, repas collectifs, chants et danses traditionnels.

Dans l'optique de gravir l'échelle sociale, d'acquérir le titre honorifique de ‘'Mdrou mdzima", les coutumiers dépensent une fortune pour planifier et réussir la cérémonie. C'est d'ailleurs l'occasion pour de nombreux Comoriens expatriés de faire le voyage pour soutenir financièrement leurs parents et amis. Les retombées économiques qui en découlent sont colossales. Et que ce soit à Grande Comores, à Anjouan, Mayotte ou Mohéli, le Grand Mariage donne l'occasion de booster l'économie locale.

eric duval comores

Mariage d'Eric Abedi et Sarah Duval aux Comores

Une coutume qui ne fait plus l'unanimité

S'il constitue un passage obligé pour accéder à un rang honorifique dans la hiérarchie sociale, le ‘'anda'' est considéré par certains comme une pratique dispendieuse et ruineuse. Au sein de la jeune génération surtout, un grand tabou entoure la pratique, mais ses détracteurs sont de plus en plus nombreux. Eric Martin et Quentin Duval, spécialistes des Comores, précisent : "Certains la décrivent comme un moyen détourné utilisé par certains parents pour s'enrichir sur le dos de jeunes promises."

D'autres pointent du doigt son caractère exhibitionniste qui amène de nombreux Comoriens à faire étalage de leur richesse ; sans compter qu'il incite à la concurrence entre les familles, les uns souhaitant des cérémonies toujours plus fastueuses, plus coûteuses que les autres. Cependant, même si quelques gouvernants et intellectuels de l'archipel envisagent de réformer le ‘'anda'' en limitant la dérive financière inhérente, tous s'accordent sur la nécessité de maintenir cette tradition.

 

Ailleurs sur le web 

eric duval comores

eric duval comores

eric duval comores

eric duval comores

eric duval comores

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu