Avertir le modérateur

Alcool au volant : Quelles conséquences ?

L'alcool et le volant ne font pas bon ménage. On le sait. Pourtant, nombreux sont encore ceux qui se font prendre en flagrant délit d'état d'ébriété, qui sont victimes ou qui sont le plus souvent coupables de graves accidents. La principale raison étant que beaucoup de gens ignorent encore les seuils fixés (quantité d'alcool par litre de sang) et pire, la limite du nombre de verres selon la liqueur consommée.

Il faut en effet savoir que la limite du taux d'alcool pour un titulaire de permis définitif est de 0,5g/L, ce qui équivaut à 0,25 mg par litre d'air expiré. Ce seuil est ramené à 0,2g/L pour les jeunes conducteurs. Par ailleurs, il est également important de savoir la quantité de grammes d'alcool que contient chaque verre que vous consommez lors de vos soirées. En effet, un verre d'alcool est constitué d'à peu près 10g d'alcool pur par litre. Voici quelques équivalences qui vous permettront d'être davantage vigilants lorsque vous consommez de l'alcool. Elles correspondent à 10g d'alcool pur:

  • 25cl de bière à 5°;
  • 12,5cl de champagne à 10°;
  • 10cl de vin à 12°;
  • 6cl de Porto à 18°;
  • 3cl de Whisky ou de Vodka à 40° etc.

 

Les sanctions encourues en cas d'état d'ébriété au volant

Plusieurs peines sont prévues pour ceux qui dépassent les seuils fixés. Ces peines vont du paiement d'amendes, au retrait de quelques points du permis, voire du permis. Ainsi, pour une alcoolémie comprise entre 0,5 et 0,8g par litre de sang, il est prévu entre autres le paiement d'une amende comprise entre 90 et 750 euros minimum, ainsi que le retrait de 6 points du permis. Dans le cas où l'alcoolémie dépasse 0,8g par litre de sang, en plus du retrait de 6 points sur le permis de conduire, il peut s'en suivre l'immobilisation du véhicule, ainsi que le retrait du permis pour 72 heures. Enfin, dans tous les cas et selon la gravité des cas, il peut s'en suivre un retrait permis pour une période plus longue qui peut aller jusqu'à 1 an, ainsi qu'une amende allant jusqu'à 4500 euros et une peine d'emprisonnement allant jusqu'à 2 ans. Auquel cas il vous faudra prendre contact avec un avocat spécialisé dans le droit routier tel que Me Franck Cohen Avocat

 

Etat d'ébriété et assurance

Selon l'article A211-1-2 du Code des assurances, votre assurance peut résilier votre contrat d'assurance à condition de respecter un préavis d'un mois. Cette situation pourrait vous occasionner des pertes financières énormes, car dans de telles situations, il est difficile de trouver un autre assureur. Mais avant la résiliation, l'assureur vous appliquera un malus (majoration) de 150 à 400% sur votre prime d'assurance selon la gravité de votre accident.

L'alcool au volant est donc un délit grave dont les sanctions peuvent aller jusqu'à l'emprisonnement. 

sources : 

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2881 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu