Avertir le modérateur

Le marché automobile français en juin 2018

Voici le milieu de l’année passé et il est temps de faire les premières constatations dans le domaine de la vente automobile. Même s’il n’est pas toujours simple de faire face à une concurrence toujours plus hostile, les constructeurs français ont su tirer leur épingle du jeu et affichent une hausse particulièrement remarquable de leurs ventes.

Le marché automobile français en juin 2018

Avec une hausse régulière durant les six premiers mois 2018, PSA et Renault restent dans le vert. D’autant qu’en juin, la progression des ventes a été doublée et atteint près de 9%. Ce succès touche toutes les gammes de la très chic DS aux plus populaires Dacia, qui explosent les compteurs. Même les véhicules moins généralistes sont achetés en grand nombre. Pour exemple, Alpine a connu plus de 120 immatriculations sur ce dernier mois, ce qui, pour ce type de véhicule très haut de gamme, est un record. Cet essor hors normes concerne principalement les SUV avec près de 36% de parts du marché. Les moteurs diesel continuent à être bien vendus - 40% du marché - même si les nouvelles règlementations pourraient freiner grandement ces ventes.

Un podium bleu blanc rouge

Renault se place en tête du classement, avec près de 24% des voitures vendues. Les modèles phares sont la Clio et la Captur se classant respectivement première et troisième sur le podium des voitures les plus vendues. Peugeot se place second avec 17% - la 208 et la 3008 complètent le podium à la deuxième et quatrième places. Vient ensuite Citroën, avec près de 10%, obtenus principalement avec la C3. Dacia est quatrième avec 6,56% des ventes, mais il faut remarquer que ses Sandero et Duster font une progression spectaculaire - plus 20%. DS enfin est un acteur important de cette hausse. Le seul constructeur à avoir mis sur le marché un nouveau modèle début 2018 - la DS7 Crossback -, fait un bond de 19,4 %. Cette progression concerne également les véhicules utilitaires français avec une hausse de plus de 5%. Quant aux modèles électriques, on peut constater une hausse de plus de 25%. Dans ce domaine, c’est toujours Renault qui est en tête avec 48% des ventes. Les utilitaires roulant tout électrique sont moins performants et ne connaissent qu’une hausse limitée - autour de 9%. Le Renault Kangoo réalise à lui seul près de la moitié des ventes - 49% -. Le Partner Peugeot et le Berlingo de Citroën occupent les seconde et troisième places avec 14 et 10%. Au total, cette progression représente 252.222 ventes sur le seul moins de juin soit plus de 20 000 véhicules de plus qu’en juin 2017.

Des chiffres à nuancer

Toutefois, il est important d’apporter une nuance à ces chiffres. Les ventes de véhicules neufs sont toujours plus importantes durant le premier trimestre de l’année, comme le confirme le porte-parole du CCFA (Comité des constructeurs français d'automobile). Il est donc normal de noter une forte hausse qui sans doute va se ralentir au second semestre. Si PSA fait une telle performance, c’est également dû à l’intégration d’Opel dans le groupe. Sans cela, PSA serait toutefois encore très dynamique avec près de 6% de ventes. Cette progression est moins nette dans le domaine du marché de l’occasion. Si l’on compare les six premiers mois de 2018 avec les six premiers mois de 2017, on constate une stagnation des ventes de voitures d’occasion. 513 475 voitures de seconde main ont été achetées - soit 1,1% de baisse. Toutefois, ce ralentissement permet de trouver plus facilement les modèles très recherchés comme vous pourrez le constater en consultant le catalogue de voiture d'occasion chez BodemerAuto.

Écrire un commentaire

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu