Avertir le modérateur

Maison COURBET, la joaillerie écologique et éthique de la place Vendôme

Proposer des diamants 30 à 40 % moins cher que sur le marché, mais aussi respectueux de l’environnement… Voilà l’idée de Manuel Mallen, l’homme derrière la joaillerie Courbet. Ce concept fut accueilli avec beaucoup d’enthousiasme par les férus de mode en France.

La naissance d’une maison de joaillerie écologique et éthique

Manuel Mallen a passé plus de 25 ans dans l’univers des accessoires de luxe où il a travaillé chez Baume et Mercier, Piaget et Poiray. Sa visite dans un laboratoire suisse spécialisé dans le recyclage de bijoux écologiques et éthiques le conforta dans son idée de proposer à la clientèle française des bijoux luxueux, mais moins chers. Il lui manquait alors une créatrice de bijoux partageant sa vision. Suite à sa rencontre avec la designer suédoise Marie-Ann Wachtmeister, la maison Courbet voit le jour. L’objectif des deux associés : mettre au point des parures respectueuses de l’environnement pour que tous les clients puissent s’offrir les bijoux de leur rêve. Pour Courbet, éthique, transparence et traçabilité sont les mots d’ordre.

Des parures durables et éthiques

Le nom fait référence à la place Vendôme où l’on a rendu hommage au célèbre peintre français éponyme qui est mondialement connu grâce à son tableau L’Origine du Monde. Elle trône près de grandes maisons réputées dans l’univers de la joaillerie. Le joaillier est le premier dans l’Hexagone qui utilise des diamants créés en laboratoire et de l’or recyclé pour ses créations comme l’explique le fondateur.

Quand la science se met au service du luxe

Courbet réinvente la joaillerie, mais dans le respect de la tradition et en se souciant de l’environnement. Grâce à la technologie, plus besoin de faire des fouilles pour trouver des diamants. Avec la science, il est désormais possible de produire des diamants synthétiques présentant les mêmes caractéristiques que les diamants issus des entrailles de la Terre en seulement trois ou quatre semaines. Ces diamants d’un nouveau genre présentent les mêmes propriétés chimiques, structures, indices de réfraction et puretés que ceux extraits d'une mine traditionnelle. À l’aide d’une machine, il est possible de créer 15 à 20 diamants dans le mois, dont le prix est nettement plus accessible comparé aux vrais diamants. Ce procédé permet également de retracer la provenance du diamant.

Actuellement, seule une dizaine de laboratoires américains sont capables de fabriquer des diamants synthétiques comparables aux diamants naturels.

Des collections contemporaines et élégantes

Les bijoux sont issus de l’imaginaire de la directrice de la création Marie-Ann Watchmesiter. Ils séduisent par leurs coupes exquises et leur brillance exceptionnelle. Pour l’aider dans sa mission, elle s’est entourée d’artisans réputés. Une visite au showroom situé place Vendôme s’impose pour avoir un aperçu de cet univers de luxe et s’émerveiller au vu de ses créations élégantes.

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu