Avertir le modérateur

Quels sont les effets des pesticides sur les sols agricoles

En nuisant à l'ensemble de la biodiversité, les pesticides tuent la terre, mettent en péril la qualité des récoltes et ne sont pas sans dangers pour l'Homme. Le site Agrizone vous explique pourquoi.

Un danger pour la biodiversité

Au lieu de préserver en la sécurisant la production alimentaire née du sol, l'usage de pesticides et autres néonicotinoïdes sur les terres agricoles, représente, tout comme le changement climatique, un véritable danger pour la biodiversité et les écosystèmes. Il créée ainsi un déséquilibre à plusieurs niveaux :

- On ne peut que constater à court terme, une intoxication directe ou indirecte de certains invertébrés comme les vers de terre et des micro-organismes. Ces espèces animales en assurant l'aération du sol ont pour rôle d'assainir la terre et d'en maintenir la fertilité.

- Les conséquences dramatiques de l'usage de pesticide sur les terres agricoles touchent aussi les oiseaux qui se trouvent contaminés par les graines dont ils se nourrissent. Ils souffrent par ailleurs d'une réduction de l'offre de nourriture en raison du manque d'insectes indispensables pour une grande part à leur subsistance.

- Certains insecticides neurotoxiques ont été suspendus en 2013 par la Commission européenne en raison de leur danger sur les populations d'abeilles dont on connaît le nécessaire rôle pollinisateur des fleurs et des cultures agricoles. Les chercheurs de l'INRA ont, dans une étude intitulée "programme Alarm" (2006-2009), souligné la valeur économique de l’activité pollinisatrice des insectes et le danger si cette activité venait à s'enrayer. Les cultures dépendant des pollinisateurs sont en effet à l'origine de plus d'un tiers, en tonnes, de la production mondiale de nourriture.

Des impacts sur la qualité des aliments et sur la santé humaine

Le consommateur retrouve immanquablement dans son assiette des résidus de certains pesticides utilisés pour traiter les cultures agricoles ou stocker les aliments. Si le dépassement des seuils autorisés est rare, la question de l’impact de ces produits sur la santé reste tout de même en suspens. On trouve par exemple 300 fois plus de pesticides dans le vin que dans l’eau potable !

Certains des pesticides retrouvés dans les aliments sont des perturbateurs endocriniens aux effets néfastes sur la santé. Ces dangers ont été mis en exergue lors des débats soulevés à propos du bisphénol A. Comme si cela ne suffisait pas, aux pesticides traditionnels viennent donc s'ajouter les pesticides perturbateurs endocriniens dont on connaît maintenant les dangers tout particulièrement sur les enfants et les femmes enceintes. A noter que 65 % des fraises françaises et 70 % des fraises espagnoles contiendraient des perturbateurs endocriniens.

L'utilisation de pesticides est désormais soumise à une autorisation préalable de mise sur le marché, obtenue après mesure d’impact sur la qualité des récoltes. En clair, pour obtenir son homologation, un produit phytopharmaceutique doit avoir fait l’objet d’études montrant qu’il n’occasionne aucun danger ou d'effets indésirables sur la transformation agroalimentaire et la qualité des productions. Ces études sont menées sur certains produits comme entre-autres, le vin, le cidre, la bière, la farine et la pomme de terre via des méthodes normalisées par la Commission des Essais Biologiques (CEB).

Écrire un commentaire

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu